Floride 2012

Jour 96

Mercredi 4 Avril. Ce matin il fait beau un peu froid 18 celcius. Cette nuit on a bien dormis, la température est parfaite sauf qu'on est prêt de l'autoroute, le bruit nous réveil après 7 heures de sommeil.

Je fait le tour du motorisé et il y a un pneu à plat. Zut. Ça seras pas facile à changer car il est sur les doubles roues. En plus on est mal parquer, trop de pente pour le faire, ouf. Ok, je fait des tests.... je commence par mettre de l'air pour voir ce qui ce passe, le pneu ce gonfle et la...je l'entend dessouflé, la fuite provient d'un petit tuyau en caoutchouc, alors c'est pas grave... J'enlève l'enjoliveur et la je constate que c'est lui le coupable, il est slaque. J'enlève le tuyau et regonfle le pneu. La c'est parfait, tout est normal. J'en profite pour vérifier les 9 autres pneus plus les 2 de secours.

On sort de la 95 pour prendre la 17, 66 et la 87. On se dirige vers les montagnes alors j'enlève l'eau dans les réservoirs, pour soulager le poids du motorisé.

On prend la route, ça vas bien. On fait un arrêt vers 13h30 pour prendre nos emails et mettre le site à jour. Après on reprend la route. Vers 15 heures on fait un arrêt pour l'inspection tout est ok. On est dans une halte on en profite pour se dégourdir les jambes un peu, c'est frisquet 15 celcius.

On reprend la route, wow sur la 81 ça cogne dur car les joints de bétons sont casser à plusieurs endroits. Nous sommes dans les montagnes le paysage est beau et la en traversant un pont on entend un super gros BANG, on se demande c'est quoi ça... on ne peut stopper pour vérifier, pas d'endroit et trop de trafic. On fait un arrêt quelques miles plus loin et la malchance... le même pneu que ce matin est à plat. Je regarde et il y a un immense trou à l'intérieur. Pas le choix... je le change. Mon pneu de secours est mou, je le gonfle. On repart.

Plus loin je constate que le pneu de secour est encore très mou, je sort le compresseur et la bidule pour soufller lâche. La on est dans le pétrin.

Je regarde sur le gps pour trouver un garage pas loin, j'en trouve un. On repart vers le garage. On est chanceux il a les pneux en stock, alors j'en achète 2.

Il en change 1 sur le champ et l'autre ça seras demain matin, car je doit l'enlever sous le motorisé.

Donc le soir vers 21 hres je change le pneu car le garage est trop petit pour le motorisé.

On dort sur place, pas le choix, on doit attendre pour l'autre pneu demain matin 7 heures. Nous sommes arrêter à Milford, sur la 84 en Pensylvanie. Il fait froid comparer à la Floride, alors je démarre le chauffage au propane.

Fin de cette journée.