Floride 2012

Jour 92

Samedi 31 Mars.

Ce matin il fait beau, pas trop chaud. Vue que notre séjour ici tire à sa fin on en profite pour aller une dernière fois à la plage. On y vas seul en moto et l'on prend les petites routes. Rendue on s'installe près de notre endroit habituel. On est pas loin de la cabane 14, celle des sauveteurs. À coté de nous il y a la gang du Trapeze, plusieurs échangistes.

Notre couple d'ami Américain arrive, nous salut et il parte s'installer avec leurs amis. Pas loin de nous il y a une gang du Québec qui vienne d'arriver ici en vacances, on connaît de vue quelques couples. Parmis eux il y a un que l'on connaît, nous avons été sur le même camping 3 ans, celui-ci vienne nous salluer, puis il reparte. Autour de nous ça parle anglais, un peu espagnol, pas de français. Nos amis Américains nous présente quelques couples dont un très jeune. Les discussions sont courtes car nous préférons rester seul pour vivre plus intensément cette dernière journée de plage.

Ma blonde est contente et nostalgique, elle parle du retour, de son voyage ici. En général sur la plage on passe notre temps à observer les différents comportements des gens, . On a vue ici toutes sortes de personnes, de toute races, de tous âges, de tout poids. On peut confirmer qu'en général les corps parfait sont rare. On a remarquer que les échangistes ici sont sociable, ceux qui on le plus de succès on le sourire et la présentation facile.

Vers 15 hres une fille du camping passe nous saluer, elle est en couple, il vienne souvent ici sur la plage, et souvent il sont installer pas loin de nous. Ils sont sur le même camping que nous et ce depuis trois mois, on les a presque pas vue. La fille s'informe sur notre départ et si l'on revient à l'automne, puis elle quitte. Un peu plus tard le ciel s'ennuage on quitte aussi... tout en saluant nos amis Américains, nouveaux amis et la cubaine. On leur dit (see you the next seasons) on se voit à la prochaine saison.

Lors du retour il pleut légèrement on doit arrêteret se cacher pour éviter la pluie. Par chance c'est qu'un petit et léger orage de 10 minutes. On repart et plus loin le soleil sort. On prend d'autres petites routes. Au compteur je voit que nous avons parcourus ici plus de 2,000 kilos en moto. Je roule en pensant à nos amis du Québec, je pense aussi à la saison prochaine, vais-je garder cette moto ou la changer pour une plus petite?

De retour au camping, on constate que les gens quitte, y en a plus de partis. La je termine le stinger. Ma blonde fait les plans pour les derniers préparatifs pour le retour, je l'écoute et je jongle à tout ça aussi. Le soir on se couche tôt. On est content et satisfait de notre séjour ici. Moi j'ai plus hâte de repartir, j'ai hâte de reprendre la vrai vie normal qu'on avait avant, ça me manque la.

Fin de cette journée.