Floride 2012

Jour 68

Mercredi 7 Mars, vers 3h le vent souffle fort, ça me réveille.

C'est chaud dans le motorisé sans chauffage. Il y a de fort vents, par chance tous les auvents sont fermer. Je sent bouger un peu le motorisé et j'entend le vent dans les trappes et fenêtres. Je pense que ça doit être la queue des tornades qui sont passer pas loin. J'en profite pour travailler sur le site, je répare les fautes de français et de frappes. Ça va mieux la nuit pour passer les pages, Internet est plus rapide et je suis plus concentrer. Après je retourne au lit.

On se lève vers 8 hres, c'est nuageux venteux, pas de soleil. J'améliore un peu l'intérieur, je dissimule des fils, j'installe une barre électrique. On passe le reste de l'avant midi à discuter sur les possibilités, avantages et inconvénients sur les éléments suivants:

  • avoir Internet partout à l'année ( modem usb )
  • achat d'une grande télé rectangulaire ( ou l'installer )
  • avoir le système satellite Star Choice ( 6 mois par année )
  • avoir de la musique à l'extérieur (système de son ou autres )

Après discussions et réflexions à deux on en convient que nous sommes qu'en camping, qu'on veut pas que ça deviennent aussi confortable qu'une maison, lol.

Vers midi il pleut légèrement, ma blonde fait ses exercices au sol, je l'encourage.

Le siège du passager, celui de ma blonde est difficile à tourner. Je le démonte, je nettoie le roulement à bille puis je le graisse. Je remonte le tout et la ça tourne et pivote facilement. La madame est contente, cool. Après je graisse tout le dessous du motorisé, frame et métal ça évite les fourmis, bibittes et la rouille.

Après c'est nuageux, ma blonde écoute la télé sur son ordi. Moi je décide de me gâter, je sort mon film préférer et je l'écoute pour la ... xièmes fois. Avatar, wow ce film est impressionant et nous offre tout une leçon de ce que pourrait être la vie en harmonie avec la nature, hum. Étant donné que je suis métis ( sang indien ) je comprend l'importance de la nature, de la faune et de la flore, trop souvent je l'oublie. Ma vie de consommateur en 2012 m'empêche parfois le retour au source, d'apprendre sur mon être, par chance le camping offre le temps pour y retourner. J'ai le temps ici pour apprendre, comprendre et apprécier.

Le soir je part seul en moto faire des commisions. Au retour une pluie fine commence, un peu plus loin la pluie s'accentue et ça devient un déluge, les autos roule sur les 4 flashers. Il ya de la bué dans le pare brise de la moto et dans mes lunettes, ici on doit porter des lunettes même le soir quand on a pas de casque. J'arrive au camping les cheveux mouiller, le reste est presque pas mouiller car cette moto protège surper bien contre la pluie, vive les Gold Wings !

Fin de cette journée.

3h -